L’EUROMEDITERRANEE UTILE À LA REGION

Bilan 2016 - 2021 > Europe

L’EUROMEDITERRANEE UTILE À LA REGION

Comment une Région comme la nôtre pouvait-elle passer à côté de tout ce que l’Europe et la Méditerranée pouvaient lui apporter ? En 5 ans, nous avons réussi à multiplier nos fonds européens par 15, et engagé la Méditerranée du Futur. C’est le sens de notre politique internationale : placer notre région comme pivot central de la politique euro-méditerranéenne.

Dans le top 6 européen face à la crise

  • 1,7 milliard d’€ engagés pour les entreprises face aux crises du COVID, pour 500.000 entreprises et associations soutenues
  • Une reconnaissance européenne claire par le Prix des 6 régions les plus entreprenantes
  • Avant la crise, notre région était déjà entrée dans le top 20 en termes de captation de fonds européens

Méditerranée du Futur

Permettre aux régions de Méditerranée de dialoguer et construire des projets concrets: sur ce principe, 40 délégations se réunissent chaque année à Marseille pour bâtir la Méditerranée du Futur, événement incontournable sur le plan diplomatique et soutenu par le Quai d’Orsay.

L’Europe au chevet de nos vallées des Alpes-Maritimes

60 millions d’euros du Fonds de Solidarité de l’UE pour les vallées sinistrées par la Tempête Alex.

Top 3 des députés européens de la Commission « Transports et tourisme »

Inscription de l’axe Marseille-Gènes dans les corridors nous permettant d’obtenir des financements européens

Renforcement des droits des passagers ferroviaires (remboursements de billets)

Combat pour le maintien des emplois après la liquidation de la SNCM en 2015

Avant

En 2015, une organisation européenne sans vision politique ni objectifs clairs : seuls 300 millions d’euros étaient obtenus à Bruxelles et effectivement consommés sur le territoire !

Aujourd’hui

En 2021, nous dépassons la barre des 5 milliards d’euros de fonds européens captés, au profit de projets concrets et répartis dans nos 6 départements. Des équipes doublées à Bruxelles, restructurées à Marseille : la Région parle enfin l’européen !